L’Atelier vous présente les cirques de Bernard Dhal

Plus qu’un maquettiste Bernard DHAL, voue une véritable passion à l’art du cirque qu’il met en scène dés qu’il a un peu de temps et il lui arrive avec ses compagnons du cirque de se mettre lui-même en piste en Monsieur LOYAL.

N’appartenant  pas au milieu du cirque, il a côtoyé cependant les plus grands artistes et accumulé une somme de connaissances et d’histoires sur le cirque.

Ses maquettes- au 1/87eme- nous restituent 50 ans de son parcours qui a commencé en  1960 avec la rencontre du cirque des frères FRANCKI , puis AMAR en 1966 ,PINDER en 1969 ,Sabine RANCY en 1973 et puis bien d’autres grands ou petits chapiteaux .

Bernard qui a vécu une partie de son enfance dans notre région, y conserve des attaches familiales et des souvenirs. Son passage était évident

L ATELIER DES COLLECTIONNEURS  est heureux de l’accueillir  pour toute la saison
Jean François qui expose aussi un magnifique cirque PINDER et Chantal son DISCOMICK oublieront l’échelle pour accompagner cet évènement

Bonne visite à tous

Entrez, entrez et vous verrez….

LE CIRQUE DHAL

[nggallery id=4]

Sa première maquette en 1985, une création s’inspirant des grands cirques rencontrés. Avec son chapiteau au centre, sa ménagerie à gauche et son parc à droite
Elle illustre le modèle du cirque des années 1970/1980 même si ce cirque n’a jamais existé.
80 véhicules 150 animaux  350 personnages

LE CIRQUE PINDER

[nggallery id=3]

En 1854, en Angleterre, George et William Pinder, spécialistes de l’âge équestre, créent leur propre cirque. Un cirque qui, à l’origine, ne portait pas le nom de Pinder, mais celui de… Britania, du nom d’un navire dont la voile était devenue la bâche du chapiteau des deux frères. Après avoir tourné quelque temps en Angleterre, les deux frères débarquent en France. Le Cirque Britania. Une concurrence importante conduit notre cirque à s’expatrier en Hollande au printemps 1868 sous l’enseigne de Cirque Britania et c’est en septembre qu’il foule pour la première fois le sol Français, pour se rembarquer quelques semaines plus tard pour l’Angleterre. 1869 connaît une tournée dans la grande Albion et en fin de saison, le retour vers la France. L’habitude est prise, et les allers et retours entre la France et l’Angleterre implantation définitive. En 1904, le cirque s’installe en France, sous la direction d’Arthur Pinder, fils de William
Pinder.En 1928, suite au décès d’Arthur en 1924, le cirque est repris par Charles Spiessert, qui sera à sa tête jusqu’à sa mort en 1971.En 1971 le cirque, alors en difficulté, est racheté par le comédien Jean Richard et devient le cirque Pinder Jean Richard.En 1983, Gilbert Edelstein, ancien collaborateur de Jean Richard, rachète les actifs de l’entreprise après la faillite de ce dernier.
Aujourd’hui, son fils, Frédéric Edelstein, en est le directeur : son numéro de dressage, avec quinze lions et tigres, est unique au monde 1. La sœur de ce dernier, Sophie Edelstein exerce les fonctions de directrice artistique du cirque. Elle est également connue pour ses numéros de magie et ses apparitions dans des émissions de télévision.

LE CIRQUE KINOS

[nggallery id=9]

de la famille RECH BRAND qui prendra plus tard l’enseigne AMAR  à Blois en 1991 puis une seconde enseigne KINO’S- AMAR en 1996. KINOS du nom d’un des  derniers trios de clowns traditionnel (William BRAND Sylvain et Jean RECH). Ce Cirque sera en grande partie détruit par un incendie en juillet 2000 à La Tranche sur Mer, et reprendra sa route.

Le Cirque Hollandais RENZ

[nggallery id=5]

Le cirque Hermann Renz est une ville à part entière, avec ses maisons sur roues et ses habitants de 12 pays différents. Durant la saison, qui commence en mars pour se terminer en septembre, elle visite 80 villes pour y séjourner de 2 jours à 3 semaines. 70 personnes travaillent au cirque et y vivent avec leurs enfants. Ces derniers ont leur propre école – Diana, reconnue par l’Etat, baptisée ainsi en 1996 du nom de la directrice décédée, Diana Renz – avec leur institutrice. On y parle allemand et néerlandais.

LE CIRQUE DIANO

[nggallery id=10]

Le nom a existé mais c’est une pure création montrant en particulier que le cirque doit s’adapter à différents sites ici Notre Dame.

GITAN CIRCUS

[nggallery id=8]

Là encore il s’agit d’une pure création

LE CIRQUE Anglais CHIPPERFIELDS

[nggallery id=7]

Enseigne Anglaise apparue en 1933 après avoir été une célèbre ménagerie itinérante à travers l’Europe.Les CHIPPERFIELDS ont toujours brillé par la maîtrise du dressage.
Ils créeront et fourniront de nombreux numéros animaliers pour beaucoup de grands cirques européens jusqu’au célèbre Ringling Barnum.
L’enseigne présentera des spectacles dans les dépendances du royaume britannique, en Afrique du Sud jusqu’à Singapour

LES CIRQUES PINDER DE JEAN FRANCOIS

Ce ne sont pas des maquettes mais des collections de miniatures patiemment regroupées et complétées et mises en scènes par Jacquot.
Collection permanente de l’Atelier

LE CIRQUE DISCOMICK

[nggallery id=6]